Header Ads

Qu'est ce que l'anxiété et comme se manifeste le trouble anxieux ?

Avant-propos : Etat de Stress, hyperexcitabilité neuro musculaire (spasmophilie/tétanie) et anxiété sont des états et syndromes partiellement voir complètement liés. Leurs traitements sont très proches et souvent identiques. Pour en avoir une connaissance complète, n’hésitez pas à consulter nos 3 rubriques séparées.


Sentiment d'un danger imminent et indéterminé s'accompagnant d'un malaise général, de désarroi, d'anéantissement. Souvent accompagné de symptômes physiques, que l'on appelle somatisations.
L'anxiété est l'une des manifestations les plus fréquentes du "mal-être" rencontré aujourd'hui dans les populations des pays développés. Plus d'un tiers de Français sont anxieux chroniques et plus de la moitié anxieux épisodiques.
L’anxiété est réactionnelle dans l’immense majorité des cas : situations de stress chronique, conséquence d’un syndrome de « burnout » mais elle peut également être une composante de personnalité et donc sans cause réellement apparente.  
L’anxiété réactionnelle fait  fréquemment partie d’un cortège d’autres troubles psychiques tels que :
  • Troubles du sommeil à type d’insomnie ou d’hypersomnie
  • Syndrome de déprime ou de dépression
  • Nervosité
  • Irritabilité
  • Fatigue
  • Trouble de la concentration
  • Trouble de la mémoire
  • Sensation de tête vide ou de « syncope »
Tout un cortège de manifestations somatiques de type hyperexcitabilité neuro-musculaire (anciennement appelée Spasmophilie ) peut accompagner également les syndromes anxieux réactionnels tels que :
  • Crampes
  • Spasmes digestifs
  • Fourmillements
  • Asthénie sexuelle
  • Asthénie physique
  • Tachycardie
  • Hypertension artérielle
  • Affections cutanés (psoriasis,eczéma)
Lors de ces manifestations anxieuses il faut éviter le plus possible les traitements symptomatiques habituels : très fréquemment ces troubles sont malheureusement traités séparément (ainsi un médicament anti spasmodique pour le colon, un décontractant pour les muscles etc,) augmentant la prise médicamenteuse avec en dénominateur commun la prise de benzodiazépines, spécialités pharmaceutiques qui agissent sur certains neurotransmetteurs cérébraux.
Attention : dans les formes habituelles d’anxiété, leurs actions dépassent souvent le but à atteindre, c'est-à-dire que leurs effets secondaires (somnolence, vertige, fatigue, etc.) deviennent tout aussi gênants - parfois plus - que les troubles qu'elles doivent traiter.
Remplacer un trouble par d'autres troubles n'est évidemment pas la meilleure solution thérapeutique !... De plus, leur utilisation prolongée débouche très souvent sur une véritable dépendance physiologique nécessitant un sevrage médicalisé.

 

 

Aucun commentaire